UN VOYAGE DANS MES LIVRES

UN VOYAGE DANS MES LIVRES

ARTICLES et COMMENTAIRES sur quelques LIVRES


Les trois premiers livres de la saga d'Elena FERRANTE

 

 

 

 

 

 

 

DSCN9573.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elena FERRANTE     :  "L'amie prodigieuse" - "le nouveau nom" - "celle qui fuit et celle qui reste"

 

 

Personnellement, j’ai rarement partagé les commentaires dithyrambiques écrits sur les premiers livres publiés en France par cette auteure italienne.

Cependant, après avoir lu sa célèbre saga : « l’amie prodigieuse », « le nouveau nom », « celle qui fuit et celle qui reste », mon opinion s’est un peu modifiée notamment avec le dernier tome.

Toutefois, j’ai oscillé entre plaisir et déplaisir. En fait, le parcours des deux héroïnes est raconté avec une multitude de détails dans lesquels, je me suis parfois perdue.

 

Si je fais la synthèse des trois, je constate que les thèmes abordés sont universels. De nombreuses femmes peuvent se retrouver dans la vie de certaines d’entre elles même si l’histoire débute dans les années cinquante. De plus, l’auteure nous a livré avec une franchise totale les ressentis intimes de ces deux amies.

 

Je me suis égarée avec plaisir dans les rues avec l’espoir de visiter Naples un jour.

J’ai partagé les joies et les peines de ces deux personnages pour comprendre au troisième tome leur attachement et leur rejet pour cette ville terriblement typique.

 

J’ai tourné une page, puis une autre page avec impatience pour ensuite savoir ce qu’il va se produire à la prochaine.

 

Il ne me reste plus qu’à acheter « l’enfant perdue » pour apprendre enfin qui des deux amies est la plus féministe même si j’ai déjà ma petite idée sur la question.

 

 

 

 


10/02/2018
0 Poster un commentaire

"Venise n'est pas en Italie" - Ivan Calbérac

 

DSCN4741.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Ce livre   « VENISE N’EST PAS EN ITALIE » d’Ivan CALBERAC

 

représente le médicament à conserver dans son sac uniquement pour le plaisir d’en relire quelques passages.

 

 

 

 

 

 

 

C’est l’histoire d’une famille très spéciale.

Le père VRP utilise les citations, multiplie les mensonges pour embellir sa vie et celle des autres.

La mère suit son époux dans ses étranges délires, en teignant les cheveux du narrateur en blond pour qu’il soit plus beau. Ce dernier, adolescent de 15 ans, aurait préféré vivre dans une famille normale. L’amour qu’il éprouve pour une jeune fille rencontrée à l’école le propulse dans un voyage initiatique et rocambolesque à Venise. En effet, cette jeune fille, musicienne,  l'a invité à Venise pour assister au concert auquel elle participe sous la direction de son père, chef d'orchestre.

Le père, la mère et, un frère militaire lui aussi très étrange, décident d'accompagner le jeune homme à Venise  en caravane.  Les aventures plus cocasses les unes que les autres, les réflexions pertinentes, les rencontres insolites s’enchainent avec brio dans un style poétique et humoristique.

 

Ce livre replonge le lecteur dans l'adolescence. Raison pour laquelle, cet ouvrage restera dans ma bibliothèque.

 

J’ai commencé d'en recommander chaleureusement la lecture à tous mes amis.

 

 

 Yvan CALBERAC  est un réalisateur, scénariste, producteur et écrivain français, né le 3 novembre 1972.


14/01/2018
0 Poster un commentaire

"La tresse" de Laetitia Colombani

 

DSCN3392.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Un premier roman qui me réconcilie avec la littérature !

 

 

 

« La tresse » de Laetitia COLOMBANI  -

 

 

 

écrit par une scénariste, réalisatrice et comédienne française.

 

 

 

L’histoire concerne :

 

Trois femmes dans trois pays différents.

Le seul lien : les cheveux.

 

 

À partir de là se déroulent les vies de ces femmes qui refusent le sort qui leur est réservé et qui décident de se battre pour vivre le destin qu’elles se sont choisi.

 

 

 

 

 

Un livre qui se lit facilement dans un style dépouillé, mais agréable. Un récit qui tient en haleine le lecteur. Une mine d’informations sur les pays concernés.

 

J’ai adoré cet ouvrage dont on ressort apaisée par l’espoir et l’humanité qu’il dégage.

 


10/01/2018
0 Poster un commentaire

BBEREST Anne et Claire

DSCN2833.JPG

 

 

 

 

 

 

BONNE ANNEE à TOUS LES INTERNAUTES !

 

 

 

 

 

 

 

UN LIVRE, C'EST UNE RENCONTRE !

 

 

Celui qui m’a touché en ce début d’année 2018 ne sera pas vendu à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires. 

 

Il s'agit de :     "GABRIELE"       de Anne et Claire BEREST

 

                        par les arrière-petites-filles de GABRIELE BUFFET-PICABIA 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ceux qui aiment la peinture, la poésie, la littérature, les voyages, la musique l’apprécieront et le garderont dans leur bibliothèque.

 

 

Les autres se poseront des questions sur l’intérêt d’avoir ressuscité le nom du peintre PICABIA qui au début des années 1900 fut pourtant célèbre. 

 

 

 

 

Dans ce livre, les arrière-petites-filles de la famille PICABIA ont surtout voulu présenter la personnalité de Gabriëlle BUFFET-PICABIA

qui fut l'épouse du célèbre peintre. 

 

Sans elle, PICABIA n’aurait peut-être pas renouvelé son art. Elle l’imposa, mais guida également par la puissance de son intelligence de nombreux peintres dans la voie de l’art abstrait et  futuriste.

 

Elle se lia avec Marcel Duchamp, Appolinaire, Stravinsky et avec beaucoup d’autres hommes connus et méconnus. Elle eut quatre enfants. Elle voyagea. Mais surtout, elle oublia sa passion pour la musique en se consacrant uniquement à la peinture de son époux.

 

 

 

 

 

Ce livre est écrit avec infiniment de poésie, de pudeur, de délicatesse. Il manie l’art du récit. Le style est attachant, intéressant et nous éblouit par la qualité de ses références.

 

J’ai réellement adoré ce livre et j'ai redécouvert en même temps que ce couple mythique la vie au XXe siècle dans le monde artistique. 

 

 

 

 

 

Je remercie les auteures de ce livre pour avoir réhabilité de cette façon la mémoire de cette grande féministe  Gabrielle BUFFET-PICABIA.

 

 

 

 

Derrière un grand homme, il y a presque toujours une grande dame !  

 

 

 

 

 


09/01/2018
0 Poster un commentaire

Jean d'ORMESSON ET Johnny HALLYDAY, deux hommes d'exception !

 

 

 

 

DSCN2528.JPG

 

 

 

 

 

 

 

— Le 5 décembre 2017, Jean d’ORMESSON nous a quittés.

 

Jean d’Ormesson était un écrivain, un journaliste, mais aussi un philosophe français qui s’est également essayé au cinéma. Né le 16 juin 1925 à Paris, il est mort le 5 décembre 2017 à Neuilly-sur-Seine.

 

Connu pour avoir écrit une quarantaine de livres, Jean d’Ormesson a occupé la scène médiatique nous séduisant, nous amusant, nous captivant par la qualité de sa conversation, par la malice de son regard et par son élégance naturelle.

Il a côtoyé les plus grands : hommes politiques, vedettes, écrivains tout en conservant une grande simplicité.

 

 

L’administratrice de ce blog qui annonçait récemment la sortie de son ouvrage « Et si la vie n’était qu’une succession d’apparences » mesure aujourd’hui 6 décembre 2017 qu’elle ne scintillera jamais  dans le ciel à côté de Monsieur Jean d’Ormesson.

N' est pas Colette qui veut ! Ce constat n’afflige pas l’administratrice de ce blog, car elle savoure la joie d’avoir eu la chance de vivre avec Jean d’Ormesson en guettant la sortie de chacun de ses livres.

 

 

 

 

 

 

 

— Ce 6 décembre 2017, le décès de Johnny HALLYDAY  bouleverse de nombreux Français.

 

Jean-Philippe SMET, dit Johnny Hallyday, est un chanteur, compositeur et acteur français.

Il était né le 15 juin 1943 à Paris.

 

 

Certains considéraient Johnny Hallyday comme un Dieu et pleurent aujourd’hui celui qui leur permettait d’espérer que leurs lendemains seraient de plus en plus beaux. Il donnait à beaucoup l’envie de se dépasser et impressionnait par sa faculté à traverser toutes les époques.

 

 

 

 

 

 

Curieusement, Jean d'Ormesson est né un 16 juin, un jour après Johnny, mais il est mort un jour avant lui, un 5 décembre.

Johnny Hallyday né le 15 juin, un jour avant Jean d'Ormesson a eu l'élégance de se retirer un jour après Jean d'Ormesson, le 6 décembre. 

Désormais, l'écrivain et le chanteur auront l'éternité pour mélanger leurs univers !

 

 

Jean d’ORMESSON et Johnny HALLYDAY  représentent une certaine idée de l’esprit français, cet esprit français dont nous devons être fiers ! 

 

 

  

 

 

 

Hommage à la beauté destiné à deux hommes qui aimaient les femmes !

20170225_110434.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Le 8 décembre 2017 Monsieur d'Ormesson a été honoré aux Invalides comme d'autres grands hommes. Un hommage éloquent lui a été rendu par le Président Macron devant un parterre de gens connus et inconnus.

 

Aujourd'hui, 9 décembre 2017 Monsieur Jean-Philippe Smett plus connu sous le nom de JOHNNY HALLIDAY a reçu un hommage émouvant suivi par de nombreux Français à la radio, à la télévision, sur les téléphones portables et directement à Paris devant l'église de la Madeleine. Une retransmission diffusée sur les grands écrans a permis à près d'un million de personnes de suivre le déroulement de la cérémonie religieuse.

 

 

Avec ses deux hommes, une page de notre histoire se tourne.


06/12/2017
0 Poster un commentaire